Quel est le matériau principalement mis en œuvre pour le garnissage des couettes et oreillers ?
Pour le garnissage de la literie (couettes et oreillers) dans l’espace européen, on utilise essentiellement des plumes et duvets issus de palmipèdes (oies et canards).

Qu’est-ce qui caractérise les plumes et duvets de Palmipèdes ?
Les duvets et plumes provenant de Palmipèdes (oies et canards) constituent un produit naturel unique, de haute qualité, qui, sous forme de matériau de garnissage léger et destiné aux couettes, aux oreillers et aux vêtements, offre des propriétés telles que l’effet respirant, la circulation de l'air et l’isolation thermique. 

Les oiseaux sont-ils spécialement élevés pour leurs plumes ?
Aucune oie, aucun canard n’est élevé et nourri à seule fin d’en recueillir les plumes et duvets. De tout temps, les Palmipèdes ont été élevés et continueront d’être élevées en premier lieu pour satisfaire à l’alimentation des êtres humains. Les plumes et duvets sont récupérés en tant que dérivés naturels de la production de viandes de Palmipèdes et/ou d’élevages. 

D'où proviennent les plumes et duvets ?
Les entreprises de l’industrie des plumes et duvets achètent les produits en provenance de la filière avicole. Ces usines de traitement évoluant dans cette industrie ont pour secteur d’activité «la transformation de produits dérivés » et doivent être dûment homologués par les autorités vétérinaires. 

Quelles sont les entreprises représentées par l’Association ?
Ce sont les entreprises qui achètent la marchandise non manufacturée, qui la rende parfaitement hygiénique (lavage à l’eau, séchage à la vapeur – stérilisation, tri) et qui la transforment en literie finie.

Pourquoi le duvet est-il un meilleur isolant que les matières synthétiques?

Le duvet donne environ trois fois plus de chaleur par gramme que les synthétiques.  Il faut beaucoup moins de duvet par poids que d’autres matériaux, ce qui donne un produit beaucoup plus léger, mais plus chaud.  Avec le temps, les matières synthétiques s’aplatissent et se tassent, créant des poches d’air froid, tandis que le duvet se regonfle continuellement et se moule au corps.  Le duvet est également perméable à l’air et permet d’éliminer la transpiration .

 

Quelle est la durée  de vie d’un article en duvet?

Bien entretenu, un article en duvet de haute qualité durera des générations.  Nous avons retrouvé des couettes en duvet de plusieurs décennies, dont le rembourrage était encore en très bonne condition.

 

Pourquoi le prix des articles en duvet varie-t-il autant?

Vous pourrez trouver des articles en duvet dans diverses gammes de prix.  Plusieurs facteurs affectent la qualité, donc le prix.  Un article à bas prix sera rempli de peu de duvet, donnant peu de chaleur, et s’aplatira probablement rapidement sans avoir beaucoup servi.    Un article de qualité coûtera certainement plus cher, mais il sera chaud et douillet et durera bien des années.  Un article qui coûte plus cher mais qui dure 10 fois plus longtemps offre le meilleur rapport qualité-prix.

 

Downproof 

On utilise plusieurs différents tissus pour recouvrir le duvet.  Il est aussi important de considérer la qualité de l’enveloppe que celle du rembourrage, tout comme la conception et l’exécution.  Ce site est consacré à la qualité du duvet, mais il est important de tenir compte aussi du tissu, de l’exécution et de la finition.

 

 Propreté

Les duvets de haute qualité sont soigneusement lavés, rincés et séchés, en utilisant de l’équipement conçu pour cet usage.  On utilise des procédés spéciaux de désinfection pour s’assurer que le duvet soit hypoallergique.

A la fin de ce procédé, le produit final a atteint un niveau de propreté très élevé 

 

Oie ou canard ? 

L'oie étant de taille supérieure au canard, le duvet d'oie est généralement plus gonflant et plus chaud que le duvet de canard. Le garnissage en duvet d'oie est donc inférieur en grammage par m² à celui du canard pour un confort thermique équivalent. Les couettes en duvet d'oie sont donc plus légères pour un même apport de chaleur.

En termes de prix, l'oie est plus chère que le canard. Par sa rareté, car il y a moins d'élevages d'oie que de canards, c'est donc une matière dont le coût a grimpé et dont l'approvisionnement vient souvent de l'étranger. Par son pouvoir gonflant supérieur dans le cas d'un duvet d'oie sélectionné. Le duvet de canard français présente un rapport qualité-prix imbattable.

 

Le grammage et la température

Plus les couettes naturelles ont de duvet, plus elles sont ­légères et performantes en qualité d'isolation. Il faut donc comparer le pourcentage de duvet pour faire son choix. A 90% de duvet, vous avez la qualité optimale.

Pour une couette d’été avec 90 % de duvet, le grammage est d’environ 180gr/m² (150gr pour l'oie, 200gr pour le canard). Comptez 300gr/m² minimum pour un modèle hiver. Pour une même performance d’isolation, les couettes synthétiques sont plus lourdes.

 

Une couette chaude (couette Hiver) convient pour une température entre 16 et 19°C (ou chambre non chauffée la nuit), une couette tempérée(Mi-saison) est adaptée pour une pièce de 20 à 22°C ou chauffée. 

Au-delà de 22°C, optez plutôt pour une couette légère (couette Eté). 
Vous avez aussi la possibilité d'utiliser une couette "modulable", qui s'adapte aux saisons ou aux besoins différents de chaleur homme/femme (couettes 4 saisons ou couette bi-thermique Couple).

 

Veiller à l'enveloppe du duvet et au piquage

Toutes les couettes ne se ressemblent pas...

  • Une enveloppe au tissage bien serré

Sa qualité est importante pour éviter que le ­duvet et les plumettes ne s’échappent. La densité du tissage varie en fonction du nombre de fils par centimètre ­carré. Pour les garnissages naturels, l’idéal est une ­enveloppe en percale de coton dont le tissage tourne ­autour de 100 fils/cm².

  • Un piquage qui tient le garnissage duvet

Pour éviter toute déperdition de chaleur, préférez un piquage en carreaux cloisonnés qui maintient une épaisseur constante et permet une meilleure circulation de l'air. 

En effet, ce piquage garde le duvet en place grâce à l'entretoise (cloison de tissu entre les carreaux) qui garantit l'uniformité du confort en gardant une épaisseur homogène à votre couette, même à l'endroit des piqûres.

  

Avant d'acheter, soyez vigilants!

Sous le vocable de couette naturelle en duvet, se trouvent des produits de qualité très différente.

Quelles sont donc les questions à se poser, si l'on y regarde de plus près?

   

D'abord, étudiez la composition du garnissage: le pourcentage de duvet, et si ce duvet est neuf, car la seule densité au mètre carré ne suffit pas.

  • Le duvet est le meilleur isolant au monde. Plus il y a de duvet, plus votre couette sera efficace et légère, la plume étant moins performante et plus lourde. Vous verrez que parfois la répartition duvet/plumes n'est pas mentionnée: c'est tout simplement qu'il y a plus de plumes et que le produit est de moindre qualité!
  • Le duvet neuf est vierge de toute dégradation. Il existe des duvets de récupération issus de vieux coussins et oreillers, d'anciennes couettes. Seul le duvet neuf et mentionné comme tel garantit un gonflant optimal, le duvet d'occasion, recyclé ou rénové ayant déjà servi.
  • Le poids du garnissage par m² peut masquer un produit de moindre qualité. En effet, si la couette comporte beaucoup de plumes, elle pèsera plus et le consommateur peut penser qu'elle est bien chaude alors que ce poids est nécessaire pour compenser une performance moindre due à la faible part de duvet.

 

Comment comparer les garnissages duvet?

Le prix comme indicateur

Certaines couettes en "duvet" d'oie ou de canard sont très peu chères. Un prix s'approchant des couettes synthétiques ou très en dessous des prix moyens constatés en couettes naturelles doit vous interpeller.

Examiner la composition du garnissage est donc un impératif et une sécurité. Veillez à ce que le pourcentage de duvet soit bien supérieur à celui de la plume, la meilleure qualité étant 90% de duvet. Dans le cas de rapport inversé du type 30% de duvet, vous vous retrouverez avec une couette lourde et qui aura de piètres vertus thermorégulatrices. si rien n'est précisé, interrogez-vous.

Le circuit de distribution ou la provenance, un indice complémentaire

Les couettes provenant de Chine ont la réputation d'être garnies avec du duvet d'oiseaux jeunes non arrivés à maturité. Il est donc de moindre qualité car il gonfle moins et offre une faible capacité isolante. En outre, comme ses filaments sont fragiles, il s'affaisse rapidement.

Certains circuits de distribution, type vente par correspondance ou grandes surfaces, proposent aussi des couettes naturelles. Là, ce sont les modalités de négociation de la matière première (le duvet et la plume) qui vont impacter le produit. Inéluctablement, pour tirer les prix, la part de duvet est souvent minorée au profit de la plume, et du distributeur...

 

Peut-on laver le duvet?

Oui, si le fabricant le recommande. Veuillez consulter les instructions du fabricant sur l’entretien de son propre produit.

 

Peut-on faire nettoyer le duvet?

Oui, mais il est important de faire appel à un établissement réputé de nettoyage à sec.  Après le nettoyage, il est important d’aérer l’article en duvet avant de l’utiliser.

 

Entreposage d’articles en duvet

Bien qu’il soit acceptable de compresser un sac de couchage en duvet en camping ou en randonnée, on ne devrait pas le faire pendant de longues périodes de temps.

On ne devrait pas s’y asseoir pendant de longues périodes de temps, et on ne devrait pas y déposer d’objets lourds.

On devrait les ranger dans des sacs perméables à l’air, et non en plastique.  Après une longue période d’entreposage, on devrait secouer l’article afin que le duvet reprenne sa forme originale.

Syndicat National
des Duvets et Plumes
101 rue de Prony

75017 PARIS

Téléphone : 0140540194

Retrouvez dès à présent sur notre site Web toute l'actualité de notre entreprise.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Syndicat National des Duvets et Plumes